Fin février en PS MS

Nous avons eu un stagiaire pendant trois semaines, Louis, qui s’est occupé des ateliers « encastrement de formes » et de « la tour ». Il faut placer les éléments de la tour du plus grand au plus petit pour la reconstituer.

Nous avons décoré deux chapeaux de clown de deux manières différentes :

  • pour le premier clown, il fallait continuer de coller des gommettes de la couleur donnée au début de la ligne.
  • pour le deuxième, il fallait découper des morceaux de papier couleur et les coller sur le chapeau, puis décorer le tour du clown avec des confettis. (Les tout petits ne découpent pas encore, ils utilisent les morceaux de paier découpés par les petits.)

La maîtresse voulait voir où nous en étions de la connaissance des chiffres 1-2-3 en faisant un petit jeu : il fallait lancer le dé et coller le nombre de gommettes rondes correspondantes sur les formes rondes d’un clown (sur son vêtement). Quand on n’y arrivait pas, on avait de l’aide avec les correspondances en points du dé ou avec les doigts de la main.

Un atelier individuel consistait à coller des gommettes de formes carrés sur le costume d’un Arlequin.

Autre atelier individuel pour les petits : avec les clous de deux couleur, faire le tour du cadre en alternant celles-ci en 1/1 (une rouge, une bleue, une rouge, une bleue…) C’est un algorithme. Les tout petits plaçaient les clous à leur guise.

En sport, il fallait passer à travers le cerceau, dans le tunnel et trouver un moyen de déplacer un copain assis dans un carton en le poussant ou en le tirant. Nous avons profité de la présence de deux stagiaires pour faire des danses de petites rondes (le moulin de la semaine, le petit lapin) et des jeux collectifs par équipe.